Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 08:41
"LE MERCANTOUR AU FIL DES REFUGES"

Exposition photographique itinérante

du 13 juin au 24 septembre 2015

- en JUIN, au refuge de la Valmasque (Roya)

- en JUILLET, au refuge de Nice (Vésubie)

- en AOÛT, au refuge de la Madone de Fenestre (Vésubie)

- en SEPTEMBRE, au refuge de la Cougourde (Vésubie)

Photographies de Mathieu Vernerey

Exposition accueillie par les gardiens de refuges des Alpes-Maritimes, en partenariat avec le Parc national du Mercantour, Vigilance Mercantour et Mountain Wilderness

Le photographe Mathieu Vernerey, co-auteur du livre Les Alpes océanes, s’improvise durant tout l’été "colporteur d’images", traversant les montagnes pour exposer dans plusieurs refuges du Mercantour les charmes secrets de ce territoire. Sur un fonds de soixante photos illustrant le massif, une trentaine seront présentées dans chaque refuge et déclinées en fonction des vallées.

L'ensemble de ces images a été réalisé selon l'attitude "Changer d'approche", portée par Mountain Wilderness, en privilégiant la randonnée itinérante et l'usage des transports en commun pour accéder aux espaces montagnards. C'est également dans cet esprit que l'exposition sera transportée à dos d'homme, de refuge en refuge, et que le public pourra la visiter au terme d’une randonnée.

Inscrivant son travail dans la prolongation du livre Les Alpes océanes, Mathieu Vernerey s'applique à rappeler le passé océanique et la destinée maritimes des Alpes du Sud. Sa démarche fait ainsi écho à la candidature portée par le Parc national du Mercantour, visant à faire classer le massif au Patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO, sous l’intitulé "Les Alpes de la Méditerranée".

Le cadre des refuges est également le thème du concours photo organisé par Vigilance Mercantour pour sa sixième édition. L’exposition sera l’occasion pour les visiteurs de participer à ce concours intitulé "les refuges du Mercantour", en s’inspirant par exemple des étapes de cette manifestation itinérante.

Cette exposition est dédiée à Hervé Gourdel, amoureux de la photographie et du Mercantour, à travers la représentation de lieux et de sommets que l’alpiniste niçois affectionnait, entre Vésubie et Argentera.

Dates des vernissages :

- Refuge de la Valmasque : samedi 13 juin, à 14h

- Refuge de Nice : mercredi 1er juillet, à 14h

- Refuge de la Madone de Fenestre : samedi 1er août, à 15h

- Refuge de la Cougourde : mardi 1er septembre, à 14h

Infos pratiques :

Chaque refuge est accessible en randonnée à la journée (aller-retour). Se renseigner sur les itinéraires d’accès, les conditions météo et la réglementation du Parc national du Mercantour. Nuit et demi-pension en refuge uniquement sur réservation / www.ffcam.fr

Partenaires :

- Parc national du Mercantour / www.mercantour.eu

- Vigilance Mercantour / www.vigilance-mercantour.fr

- Mountain Wilderness / www.mountainwilderness.fr

COMPLÉMENTS D’INFO

L’auteur :

Mathieu Vernerey travaille en refuge de montagne dans le Mercantour depuis vingt ans. Adepte des traversées en solitaire, l'appareil photo toujours à portée de main, il aime à se "laisser surprendre par ces montagnes, à partager leur intimité". Ses premiers travaux ont été exposés au Festival international du film de montagne d’Autans, avant une dizaine d’expositions consacrées aux Alpes du Sud, parmi lesquelles : "Les Alpes océanes", "Mercantour l'archipel suspendu", "L'écume des cimes", "Vésubie, rivage océanique". Son travail de photographe a également été mis en avant dans le cadre de l'émission Thalassa consacrée l’an dernier aux Alpes-Maritimes.

Les partenaires :

Le Parc national du Mercantour, à travers le Parc naturel européen "Alpi Marittime-Mercantour" - constitué avec le Parco naturale Alpi Marittime (Italie) -, est engagé dans un processus d’inscription de son territoire au Patrimoine mondial de l’humanité de l'UNESCO. Ce projet intègre d'autres espaces protégés : le Parco del Marguareis, le Parco Alpi Liguri, les aires protégées de la Provincia Imperia et l'aire maritime du Jardin botanique Villa Hanbury. Ensemble, ils présentent une candidature transfrontalière unique, "Les Alpes de la Méditerranée". Par sa richesse géologique et sa biodiversité exceptionnelle, ce territoire décline une histoire spécifique et un lien particulier entre mer et montagne ; il s’étend sur plus de 129 000 ha, depuis le sommet de l’Argentera, à 3297 m d’altitude, jusqu’au fond de la fosse océanique méditerranéenne, à moins 3000 m de profondeur au large de Villefranche-sur-Mer.

Vigilance Mercantour est une association qui exerce son action sur le territoire des Alpes-Maritimes et plus particulièrement sur le massif du Mercantour. Elle a pour objet : de veiller à la préservation des espaces, ressources, milieux et habitats naturels des espèces animales et végétales, tout en reconnaissant la place de l'homme sur ce territoire ; de lutter contre les pollutions et nuisances ; de lutter contre l’aliénation des chemins ruraux et de randonnée ; d’agir dans le domaine de l’environnement pour un aménagement harmonieux et équilibré du territoire et de l’urbanisme. Elle s’emploie en particulier à sauvegarder les espaces de pratique des sports de montagne non motorisés. Enfin, ses actions sont empreintes d’un esprit de stricte neutralité politique.

Mountain Wilderness est une association nationale de protection de la montagne, reconnue d'utilité publique et agréée protection de l'environnement. Ouverte à tous les amoureux des montagnes, l'association défend une approche globale de la montagne dans laquelle "préservation du milieu naturel", "équité sociale" et "amélioration de l’économie" constituent le même défi. Mountain Wilderness est à l'initiative de la campagne Changer d'Approche qui propose une autre approche de la montagne, un autre rapport au temps et à l’espace pour s’immerger et ressentir les spécificités des territoires montagnards. Changer d’approche c’est adopter une approche douce, en utilisant des modes de transports alternatifs à la voiture individuelle. Changer d’approche c’est aussi s’immerger davantage en montagne en goûtant aux saveurs locales et en contribuant à faire vivre l’économie locale.

Partager cet article
Repost0

commentaires