Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2022 4 20 /10 /octobre /2022 12:00
https://ren.roya.org/
 
Biodiversité et pollution
- Motocross Les espèces qui ont trouvé refuge dans le vallon du Rio secco sur la commune de La Brigue, zone naturelle et réserve de biodiversité dans la trame verte et bleue, n'auraient rien à gagner de la présence d'un terrain de motocross. Nous avons donc utilisé les compétences de REN pour contrer le projet de terrain de loisir motorisé, soutenu par la municipalité. 
Les péripéties sont détaillées sur notre site. A ce jour, nous attendons les conclusions du Tribunal administratif : l'expert que la présidente du tribunal a mandaté à la suite de notre recours a rendu son rapport le 12 août.
- CDAP La DDTM nous a accordé un strapontin à la Commission départementale des aires protégées (CDAP). Là encore, il a fallu que l'ASPONA nous désigne comme association affiliée pour avoir le droit de participer à la réunion en visioconférence du 6 juillet 2022. Le principe de la démarche est d'augmenter les surfaces des « aires de protection forte » où les atteintes à la biodiversité sont, théoriquement, limitées. 
Par exemple: un arrêté de biotope est une aire de protection forte, mais un site Natura 2000 ne l'est pas forcément. La France est à la traîne sur le total des surfaces, alors les préfectures doivent plancher.
REN a surtout insisté pour que le vallon de Caramagne qui est situé dans la zone Natura 2000 du Mont Chajol, obtienne ce statut. La directrice du Parc de Mercantour, présente à la réunion, a plaidé dans ce sens. Mais on a compris que le préfet soutient plutôt la mairie de Tende qui réclame la création d'une piste. Piste qui, sous prétexte de défense contre l'incendie, servirait surtout à reboucler sur la piste de Peïrefique et la route du col. Coté positif évoqué en commission: le dossier de création d'une réserve naturelle Marguareis-Haute Brigue est proposé comme site prioritaire (programme Alcotra BIODIVAM). - Déchets d'huiles alimentaires Trop drôle ! Un seul message de Ceric Herrou sur les réseaux sociaux, avec vidéo à l'appui sur Facebook le 6 août, et les autorités font dégager les deux bennes d'huiles alimentaires usagées qui stationnaient depuis près d'un an sur le « Check point » de Fanghetto. En novembre 2021, REN avait déjà signalé à la mairie de Breil et à la DDTM ce dépôt de la société Itagro et la décharge sauvage qui l'accompagnait ; des particuliers avaient fait de même. Mais dans le meilleurs des cas la réponse était « on ne peut rien faire ». 
Bon, voilà qui est fait ... quand même!  
Partager cet article
Repost0

commentaires