Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 10:25

Nous avons été sollicité par un randonneur quant à la situation dans le Marguareis, signalant  nombre d'infractions commises par les touristes de passage:

- déchets en tout genre

- traces de 4x4 dans les tourbières

- passage de motards très nombreux qui franchissent les barrières et ignorent royalement les panneaux d'interdiction

 

Du coup, nous avons parcouru fin septembre, à pied naturellement, la piste du Marguareis depuis son point de départ versant italien du col de Tende jusqu’au Col des Seigneurs.

Nous n’avons rien constaté de choquant : nous avons vu une quarantaine de passage de motos tout terrain, qui sont restés sur la piste, 2  4x4  au Plan Ambreuge, des travaux de réfection de la piste, mais pas de traces de passages abusifs dans les prairies ni de déchets. Et même, nous n’avons pas vu de mouchoirs traînant sur la piste, ce que l’on peut hélas voir en nombre sur des chemins très fréquentés du Mercantour comme ceux des lacs de Fenestre ou de Trécolpes.

 

Peut-être la commune de la Brigue mène-t-elle une opération de nettoyage à la fin de l’été ?

 

Bien sûr, nous préférerions que la piste du Marguareis soit réservée aux moyens de transport doux : randonneurs, trailers, VTT, cheval, rando-ânes, … Mais dans ce domaine, on pourrait s’intéresser  en premier lieu à la circulation au col de la Bonette, situé en plein cœur du Parc National, où il s’agit de milliers de passages journaliers en été…

 

L’avenir de la piste : voir l’article de Nice Matin ci-dessous. Les orientations envisagées nous paraissent satisfaisantes, à condition bien sûr que les communes se dotent de moyens suffisants pour les contrôles à mettre en place.

 

 Article-NM-Marguareis.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Il n'en reste pas moins que le trafic de véhicules genre moto et 4x4 sur la piste du Marguareis est profondément choquant, de part sa densité et son impact vis à vis de l'environnement naturel que<br /> l'on cherche en même temps à préserver, et des autres usagers " doux" ... et les excès commis par ailleurs ( Merveilles, col de Tende, Bonette, et tout un réseau de pistes d'altitudes ouvertes aux<br /> motoreux ) ne peut servir d'alibi. Alors, vu qu'un retour à des fermetures au trafic est inimaginable face au lobby qui agit dans ce domaine, pourquoi pas un système de quota / péage, mais bien<br /> difficile à contrôler réellement ....
Répondre