Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2021 5 04 /06 /juin /2021 11:09
Suite à des alertes de vigilants sur la vallée de la Tinée, nous avons découvert un arrêté ministériel de 2020 répertoriant l’installation des antennes relais sur les zones blanches*, nous avons alors sollicité la direction du Parc National du Mercantour pour avoir des informations concernant l’installation de 2 antennes relais téléphoniques dont une prévue dans la zone cœur du PNM !
Voici les éléments que l'on a pu réunir et nos questionnements transmis au Parc :
- La 1ère antenne se situerait à proximité du hameau de Roya et les travaux ont déjà commencé sous la forme d’une piste sur une partie du GR5. Pourquoi une piste sur ce secteur pour accéder à une antenne relais ? Même si le site est en aire d’adhésion, est-ce que le chantier a pris en compte les espèces faunistiques et floristiques protégées sur cette portion (couleuvre, lézards, insectes…) ? Ci-joint les photos qui nous ont interpellées.
- La 2ème antenne, dont les travaux ne semblent pas avoir commencé, se situe au hameau de Bousieyas en pleine zone cœur du PNM. Comment ce projet est-il possible ? Il semble que la réglementation des PN soit très stricte sur le sujet et que, jusqu’à présent, cela n’était pas possible. De plus, le lieu est une ZSM (Zone de Sensibilité Majeure) créée autour du site de nidification du couple de gypaètes se trouvant dans les falaises juste en face du hameau (photo de la zone avec les limites de la zone tampon et celle de la zone cœur)
En cas de panne en hiver, comment les techniciens pourraient intervenir, les hélicoptères étant un véritable danger sur la zone tampon ? Quel serait l’impact de la présence de cette antenne pour les oiseaux du site ?
Jusqu’ici, les zones cœurs de PN étaient des lieux préservés des ondes et de leur potentielles effets sur la faune (et l’Homme également), est-il impensable que cela reste ainsi ? La sécurité, qui sera certainement évoquée pour argumenter ces installations, doit-elle passer avant tout et à tout prix ? Le réseau est effectivement aléatoire entre Saint-Etienne de Tinée et le Col de la Bonette mais il existe sur certaines portions, il suffirait peut-être de les mentionner sur la route par une signalisation spécifique ? Et lorsque la route est ouverte, le gite de Bousieyas dispose d’une ligne fixe qui permet de donner rapidement l’alerte en cas d’accident.
Suite à notre mail, le Parc National du Mercantour nous a répondu avoir pris connaissance de cet arrêté ministériel très récemment et être en attente d'une prochaine réunion avec différents services pour éclaircir la situation, on espère avoir donc d'autres informations prochainement.
*Arrêté du 27 mai 2020 définissant la première liste des zones à couvrir par les opérateurs de radiocommunications mobiles au titre du dispositif de couverture ciblée pour l'année 2020
Coordonnées de l’antenne relais téléphonique prévue sur Saint-Dalmas le Selvage
Coordonnées Lambert 93 : 1007794 6365651
Coordonnées GPS : 44.322184 6.860902
Photo jointe pour situer sur la carte IGN
Coordonnées de l’antenne relais téléphonique prévue sur Roya
Coordonnées Lambert 93 : 1013748 6351231
Coordonnées GPS : 44.18986840 6.92645897
Photo jointe pour situer sur la carte IGN
Étude de l'effet possibles des ondes sur la faune sauvage https://www.google.com/.../Etude-des-effets-possibles-des...
QUESTIONNEMENT SUR L'INSTALLATION D'ANTENNES RELAIS TELEPHONES EN LIMITE ET EN ZONE CŒUR DU PARC NATIONAL DU MERCANTOUR
QUESTIONNEMENT SUR L'INSTALLATION D'ANTENNES RELAIS TELEPHONES EN LIMITE ET EN ZONE CŒUR DU PARC NATIONAL DU MERCANTOUR
QUESTIONNEMENT SUR L'INSTALLATION D'ANTENNES RELAIS TELEPHONES EN LIMITE ET EN ZONE CŒUR DU PARC NATIONAL DU MERCANTOUR
QUESTIONNEMENT SUR L'INSTALLATION D'ANTENNES RELAIS TELEPHONES EN LIMITE ET EN ZONE CŒUR DU PARC NATIONAL DU MERCANTOUR
QUESTIONNEMENT SUR L'INSTALLATION D'ANTENNES RELAIS TELEPHONES EN LIMITE ET EN ZONE CŒUR DU PARC NATIONAL DU MERCANTOUR
QUESTIONNEMENT SUR L'INSTALLATION D'ANTENNES RELAIS TELEPHONES EN LIMITE ET EN ZONE CŒUR DU PARC NATIONAL DU MERCANTOUR
Partager cet article
Repost0
31 mai 2021 1 31 /05 /mai /2021 11:48

C'est un arrêté préfectoral, dit DIG « d'intérêt général », qui a autorisé les travaux d'urgence menés sur les berges et dans le lit des cours d'eau par le SMIAGE, délégué par la collectivité territoriale ayant la compétence GEMAPI; en l'occurrence la CARF pour la Roya. 

L’arrêté, publié le 7 octobre 2020 et renouvelé le 12 janvier 2021 (voir ici) permet de s’affranchir des enquêtes publiques ou évaluations environnementales qui accompagnent les interventions de ce genre. L'autorisation a pris fin le 31 mars 2021.

L’article 5 de l’arrêté prévoit qu’un compte-rendu sur les travaux effectués soit remis à la préfecture (DDTM) en application de l’article R 214-44 du code de l’environnement : nous avons officiellement demandé à la préfecture la communication de ce rapport.  

Certains aménagements observés, consistant en un creusement du lit pour former des talus, ne sont pas pas prévus par l'arrêté. Si on peut comprendre à la fois l'urgence et le besoin de sécuriser, nous veillerons à ce que les aménagements définitifs soient fait en conformité avec les règles de protection de l'environnement.

Concertation et participation décisionnelle

Dans le dernier bulletin nous avions détaillé les démarches entreprises par REN pour qu'il y ait concertation en amont des décisions prises par les institutions dans les choix de reconstruction de la Roya. Ces démarches auprès de la préfecture n'ont rien donné pour le moment, ni celles auprès de la CARF : les réunions promises se font attendre.

Reste la possibilité d'organiser la concertation au niveau local associatif et de faire émerger des propositions. Cela représente beaucoup de travail de logistique et comporte des inconnues dans la mesure où des informations détenues par les administrations ne sont pas rendues publiques.

L'Association Emmaüs Roya vient de franchir le pas en proposant un débat public le 30 mai 2021.

Vous pouvez consulter le “Manuel pour comprendre la vallée de la Roya post-tempête Alex” ici

Vous pouvez aussi contacter Emmaüs Roya pour participer à l'atelier du samedi 29 mai de 9h à 17h à La Ca d'Breï : dev.emmausroya@gmail.com

Cela nous incite par ailleurs à accélérer la préparation d'un atelier de formation sur la "concertation environnementale".
 
 
Lit et berges des cours d'eau après le 2 octobre dans la Roya (par l'association REN)
Partager cet article
Repost0
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 15:02
Tristesse ce matin en apprenant la disparition d'Alexis.
Tu nous avait fait l'honneur et le plaisir d'être membre du jury de nôtre concours photo pendant plusieurs années. Tu as pris ton envol, sois en paix...
Pensées à ta famille.
 
Nous nous permettons de publier le texte de Mathieu Vernerey, autre membre de notre jury :
 
Bien surprenant et bien triste d’apprendre la mort d’Alexis Nouailhat. Il est des ressorts si intimes que l’on ne peut les déceler dans l’appétit de vivre des hommes. C’est ainsi. Son regard sur le monde et son optimisme inconditionnel ne le laissaient augurer. Ce sont pourtant son regard, sa générosité, ses réalisations, ses projets éternellement inachevés, qui perdureront. Paix à toi, pensées à ta famille. Merci pour tant d’énergie, si immense qu’elle perdurera elle aussi.
 
https://alexis-nouailhat.com/
 
Partager cet article
Repost0
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 15:00
Bienvenue à Romain Lacoste

Partager cet article
Repost0
Published by vigilance-mercantour
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 14:53
 
Le réseau montagne vous invite à participer à une formation destinée à des personnes voulant oeuvrer bénévolement pour la cohabitation avec le loup en montagne !
En effet, le réseau FNE en PACA souhaite déployer cet été des bénévoles "ALPATOUS" dans nos montagnes afin d'aller à la rencontre des usagers de la montagne et les sensibiliser aux bons comportements à adopter face à un troupeau protégé par des chiens.
L'objectif est ainsi de diminuer les situations de conflits entre les personnes venant profiter de la montagne et les chiens de protection, chiens présents pour permettre la cohabitation entre l'activité pastorale et la présence du prédateur qu'est le loup !
Cette formation de deux jours aura lieu le
28 et 29 Mai à la salle polyvalente de Volonne (04) ou en visioconférence si les conditions ne nous permettent pas de nous réunir.
Pour faciliter l'organisation merci de vous inscrire via ce lien : https://framaforms.org/inscription-formation-alpatous...
ou par téléphone au 07.84.83.10.20.
Pour ceux qui le souhaitent nous serons présents à la salle avant 9h30.
FORMATION BÉNÉVOLES COHABITATION LOUP CHIENS DE PROTECTION LES 28 ET 29 MAI
FORMATION BÉNÉVOLES COHABITATION LOUP CHIENS DE PROTECTION LES 28 ET 29 MAI
FORMATION BÉNÉVOLES COHABITATION LOUP CHIENS DE PROTECTION LES 28 ET 29 MAI
FORMATION BÉNÉVOLES COHABITATION LOUP CHIENS DE PROTECTION LES 28 ET 29 MAI
Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 19:50

C'est toujours sur notre page facebook.

https://www.facebook.com/VigilanceMercantour

Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 19:45

Conseil d’Administration du Parc national de la Vanoise

Conseil d’Administration du Parc national des Écrins

Conseil Économique, Social et Environnemental Régional Auvergne-Rhône-Alpes

Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques 74

Comité consultatif de la Réserve naturelle des Partias

Comité de Massif des Alpes

Comité national pour la biodiversité

Comité de suivi de l’Aire de protection des habitats naturels du massif du Mont Blanc

Commission Forêt et Environnement du CESC du Parc national du Mercantour

Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites de l’Isère

Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites de Haute-Savoie

Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites de Savoie

Commission locale de l'eau du Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux de l'Arve

COPIL démontage IO Mont-Lachat

COPIL Natura 2000 Aiguilles rouges

Comité National Biodiversité

Comité régional Auvergne Rhône-Alpes de l’Agence française pour la biodiversité

Comité régional Provence-Alpes-Côtes-d’Azur de l’Agence française pour la biodiversité

Comité régional Occitanie de l’Agence française pour la biodiversité

Espace Mont-Blanc

MOUNTAIN WILDERNESS EST ÉGALEMENT REPRÉSENTÉE AU SEIN DES ASSOCIATIONS ET COLLECTIFS SUIVANTS : Association Transition des Territoires de Montagne ; Amis de la Réserve naturelle de la Chaîne du Haut Jura ; Camptocamp ; Centre Haroun Tazief f; CIPRA France ; Collectif Rivières Sauvages ; COPIL du projet ESNET ; COSIROC ; Educ'Alpes ; France Nature Environnement Auvergne Rhône-Alpes ; Groupe Montagne de l'Union internationale pour la conservation de la nature France ; Maison de la Nature et de l’Environnement de I’Isère ; ProMont-Blanc ; Protect OurWinters ; Syndicat des Guides de Haute Montagne ; Vigilance Mercantour.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 19:41

Le samedi 27 mars, une centaine de membres de Mountain Wilderness France se sont retrouvés pour participer à l’Assemblée générale de l’association, en visio-conférence. Au programme de ce temps fort, un retour sur nos actions de l’année 2020 que la crise sanitaire n’aura pas réussi à stopper. Cette rencontre fut également l’occasion de se projeter sur l’année 2021 en cours et notamment sur les États Généraux de la Transition du tourisme en montagne qui en seront le point d’orgue, les 23 et 24 septembre.

ÉLECTION D’UN CONSEIL D’ADMINISTRATION EN GOUVERNANCE PARTAGÉE

Le nouveau Conseil d’administration de Mountain Wilderness, élu par l’Assemblée générale, s’est rassemblé pour la première fois le mardi 30 mars. L’aspect notable de cette réunion concerne l’adoption d’une nouvelle forme de gouvernance associative, plus partagée, concomitante à l’accession de Fiona Mille au poste de présidente, tenu par Frédi Meignan ces 10 dernières années.

Âgée de 24 ans, engagée depuis 2015 au sein de Mountain Wilderness, en tant que stagiaire puis en tant qu’administratrice, Fiona Mille souhaite dédier son investissement à faire vivre notre association, nos ambitions et nos projets. Et elle sera bien entourée pour remplir cette mission.

En effet, depuis plusieurs mois, le Conseil d’administration de Mountain Wilderness œuvre à la mise en place de nouvelles modalités de travail au sein de notre collectif. Les enjeux sont multiples : accompagner les évolutions en cours au sein de notre association et de la société tout entière ; confronter les limites du modèle associatif "traditionnel" (transmission des connaissances et de la culture associative, partage des responsabilités…). Cette démarche s’inscrit par ailleurs au sein de la réflexion engagée autour de notre projet associatif, accompagnée du souhait de réaffirmer la force du collectif de MW et de nous offrir une meilleure organisation interne pour démultiplier notre action.
Une première concrétisation d’un meilleur partage des responsabilités a donné lieu à l’élection d’un bureau restreint et opérationnel comprenant 5 postes élus statutairement, chacun pourvu d’un binôme pour renforcer l’engagement de manière plus transversale.

Ainsi, Fiona Mille est élue au poste de Présidente, en charge de l’animation de la vie associative et de la représentation. Anne Lozé l’accompagnera dans ces missions. Frédi Meignan est élu au poste de Vice-Président, porte-parole en charge des relations avec les médias. Camille Alézier sera son binôme pour mener cette tâche. Benoît Nenert est élu au poste de Vice-Président en charge des relations extérieures, épaulé par Marion Moenne-Loccoz. Nicolas Masson est réélu au poste de Secrétaire général. Il sera accompagné par Julien de Leiris. Enfin, Guy Schutter est réélu au poste de trésorier. Irina Riera lui apportera son aide.

https://www.mountainwilderness.fr/se-tenir-informe/actualites/une-nouvelle-ere-commence-pour-la-gouvernance-de-mountain-wilderness-france.html

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 19:33

La grande famille « Mountain Wilderness » est en deuil ; nous venons en effet d’apprendre le décès de Jean-Claude Perrier, fidèle adhérent, figure de la campagne « Installations obsolètes ».

JPEG - 112.6 ko

Attentionné, chaleureux, accueillant et toujours prêt à se mobiliser pour défendre les espaces montagnards, Jean-Claude a participé à de très nombreux chantiers IO et ce dès le tout premier, en 2001, au col du Sommeiller en Vanoise.

Seule une lourde opération du cœur, en 2018, lui aura fait manquer quelques uns de ces chantiers de la campagne IO, sur lequel on reconnaissait aisément sa silhouette coiffée d’un béret. Et si le son d’un harmonica vous cueillait au moment du pique-nique, c’était lui !

Animateur dans l’âme, il s’était mis en tête de nous faire chanter. Ainsi, il constitue la « Chorale Bol » à la fin d’un chantier dans le Parc national du Mercantour, et nous entraînait dans un canon mémorable : « Ba-ba-ba, Ba-bar-belé » sur le rythme endiablé de Barbara Ann des Beach Boys. Consigne du chef d’orchestre : « faut que ça swingue ! » et… ça marchait !

Il a également été un temps délégué de MW pour le département de la Savoie, département où il a été suppléant à la Commission des sites. Et c’est de Savoie qu’il organisait un vaste trafic de tome des Bauges, choisies à merveille, à chaque fois qu’on avait l’occasion de se retrouver lors d’une rencontre « MW », chantier IO, AG ou autres.

Cet été encore lors du chantier dans le Parc national du Mercantour nous pensions à lui, car nous espérions pouvoir profiter à nouveau de sa bonne humeur à l’occasion de ce nouveau chantier.

Merci à Jean-Claude pour ces très bons moments passés en sa compagnie. Que sa femme, Simone, accepte nos plus sincères condoléances.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 19:20
LETTRE OUVERTE AUX DECIDEURS
LETTRE OUVERTE DES USAGERS DE LA LIGNE NICE/L’ESCARENE/SOSPEL/BREIL/TENDE/CUNEO ET VINTIMILLE :
AUX DECIDEURS DE LA REGION, DE SNCF-RESEAU, DE L’ETAT, AUX ELU.E.S
POUR LA MODERNISATION DE LA LIGNE
NOUS VOULONS DE VRAIES REPONSES A NOS QUESTIONS !
La ligne Nice/L’Escarène/Sospel/Breil/Italie (Cuneo et Vintimille) irrigue plusieurs vallées. Les évènements de l’automne 2020 ont apporté la démonstration qu’il s’agit bel et bien d’une ligne de vie, indispensable pour la vie quotidienne de nos territoires (aller au lycée à Drap, profiter des services de santé de Nice, ou tout simplement aller rencontrer ses amis du village voisin). Elle constitue également un atout considérable pour la découverte de nos villages et de nos montagnes, comme en témoigne le succès du « Train des Merveilles ».
La ligne a été fragilisée par la tempête Alex mais beaucoup disent que les inondations l’auraient sauvée (des annonces fantaisistes dans les médias, allant jusqu’à 395 M€, ont pu faire croire que la liaison ferroviaire allait bénéficier d’une manne extraordinaire). Nous demandons à voir car les informations données à nous, acteurs associatifs du territoire, engagés pour sa modernisation sont rares, fluctuantes, imprécises. Seuls sont financés les travaux de remise en état du pont à arcatures de Fontan et des abords du tunnel de Biognia à St Dalmas de Tende et quelques opérations mineures. Le montant total est de 20 M€, avec un engagement très limité de la Région (7,48 M€) pourtant concernée au premier chef, et qui s’était pourtant engagée dans le Contrat de Plan Etat/Région à investir 15 M€
Nous avons besoin de réponses de la Région, de la SNCF, de SNCF Réseau et de l’Etat quant à son devenir à court, moyen et long termes :
- Quand pourrons nous suivre la Roya en train jusqu’à Vintimille ; quand le parcours Breil- Tende sera-t-il rétabli, avec quelle fréquence?
Avant le 2 octobre, le premier train au départ de Tende était à 11h45, arrivée à Nice à 14h05, et pour le retour, rien après 14h56 : juste le temps de boire un café en gare de Nice !
- Les négociations franco-italiennes qui durent depuis des années vont-elles enfin déboucher sur un accord clair de partage des responsabilités permettant à RFI et SNCF Réseau de garantir le bon entretien et d’investir ?
- Quand les nombreux ralentissements qui affectent toutes les branches de la ligne seront-ils supprimés, y compris le ralentissement à 40 km/h vers Vintimille ?
- Les travaux de réparation du tunnel de Braus sont-ils financés ? On parle d’une fermeture de seize mois, est-ce exact ? Si c’est le cas, c’est considérable et il faudra atténuer au maximum les conséquences très négatives pour nos vallées, à commencer par la possibilité de maintenir la ligne jusqu’à L’Escarène. Qu’on ne nous dise pas que c’est trop compliqué ! Il faut profiter de cette période pour faire des travaux sur toute la ligne pour des circulations plus nombreuses, plus rapides.
- Qu’ont prévu la Région et la SNCF pour remplacer les trains diesel ? Electrifier la ligne ? Des trains à hydrogène ? Là encore nous attendons des réponses.
Il ne suffit pas de déclarer dans les médias que « la ligne et sauvée ». Nous attendons du Président du Conseil Régional des actes, à commencer par la publication de la date de réouverture de la ligne Nice- L’Escarène-Breil-Tende et un engagement sur deux aller-retour supplémentaires entre Breil et Tende, un en début de matinée et un en fin en soirée. Nous attendons des perspectives, mais aussi du dialogue avec les associations d’usagers qui se battent pour la « ligne de vie ».
signataires :
Association Via Europae, c.o. Michel Braun Tél. 06.10.61.28.89
Association des Amis du Rail Azuréens, amisdurailazuréen06@free.fr Tél. 06 95 30 60 43
Association ACME-Pays des Paillons, contact@acme06.org
Association Roya Expansion Nature (REN), https://ren.roya.org, associationren06@gmail.com
Creative Riviera, creative.riviera@free.fr
Sospel Environnement,
Comité franco-italien pour la défense de la ligne Nice – Tende – Cuneo – Ventimiglia, nice.tende.en.train@gmail.com
Collectif sauvegarder et promouvoir la ligne Nice – Sospel – Breil – Tende – Cuneo, mail : collectif-ligne-nice-breil-tende-cuneo@ouvaton.org, tel 06 74 59 71 00
Partager cet article
Repost0