Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 17:01

Viola collina, espèce rare, protégée dans la région PACA, était connue
dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes

et en quelques autres points des Alpes françaises. Elle a été identifiée en
haute Tinée en 2015 et sa présence publiée en octobre 2016. Jusqu'à
cette date elle était inconnue dans le département des Alpes-Maritimes. 
Par la suite, elle a été également découverte dans la haute vallée du Var.
Dans les quelques stations inventoriées dans les Alpes-Maritimes, les
effectifs sont généralement faibles. Ces localités se trouvent  probablement

en limite sud-occidentale de la grande aire de répartition européenne de cette

espèce et, de ce fait, revêtent un intérêt patrimonial particulier.

La principale station à densité assez importante, située en zone Natura 2000

(commune de Saint-Etienne de Tinée), étant menacée par de gros travaux,

a pu être signalée lors de l'enquête d'utilité publique.

De plus, étant encore inconnue au moment de l'étude d'impact, le bureau responsable

de cette étude, une fois informé, après contact avec l'entreprise responsable des travaux,

a pris les mesures nécessaires pour protéger la zone concernée.

Collaboration positive entre botaniste, bureau d'étude et entreprise.

 

Les travaux sont terminés et la station est intacte."

Protection de la zone

Protection de la zone

Viola collina en fleur au printemps

Viola collina en fleur au printemps

feuilles développées en été

feuilles développées en été

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2020 7 11 /10 /octobre /2020 22:42

La tempête Alex qui a frappé notre massif la semaine dernière a été meurtrière et dévastatrice. Nous n'avons pas eu le temps de poster des infos sur notre blog mais vous pouvez suivre nos infos et actualités sur notre page facebook.

https://www.facebook.com/VigilanceMercantour/

Merci aux membres de l'association qui sont allés prêter main-forte aux secours, et aux habitants sinistrés et isolés en particulier dans la Roya.

 

Partager cet article
Repost0
19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 11:18

Suite à la consultation du Parc National du Mercantour que nous avions partagée le 12 Juin 2020 concernant la circulation des VTT et surtout des VTTAE dans la zone cœur, la réglementation a été modifiée et un nouvel arrêté a été publié. Il est en vigueur depuis le 1er Août. 
Voici l'article 10 de cet arrêté qui concerne spécifiquement la circulation entre le col Mercière et le Col de Salèse, zone sensible en raison de la présence d'une forte population de tétras-lyre . A savoir que jusqu'à présent, la circulation y était autorisée sans aucune contrainte, la réglementation vient ici limiter la pratique suite à l'accroissement des passages des VTTAE et au projet de la traversée Auron-Nice de la Métropole (2021).

Article 10 :
Sur la piste Mercière, l’accès, la circulation et le stationnement des cycles sont réglementés selon les dispositions suivantes :
10.1. Cadre général
L’accès, la circulation et le stationnement des cycles sont interdits sur la piste non carrossable de Mercière (commune de Valdeblore) entre le Col Mercière (balise PDIPR n°95) et le Pont d'Ingolf
(balise PDIPR n°267), sauf autorisation préalablement délivrée par le directeur de l’Établissement public du Parc national du Mercantour et correspondant aux conditions définies ci-après.
Toute demande ne respectant pas ces conditions sera rejetée de plein droit.
Les autorisations individuelles dérogatoires sont délivrées uniquement pour permettre la traversée du Mercantour dans le sens Nord-Sud, en itinérance.
Le nombre total d’autorisations délivrées chaque année pourra être restreint afin de maîtriser la fréquentation et limiter l’impact de celle-ci sur ce site très sensible, en particulier sur la population
de Tétras-lyre.
10.2. Conditions de dépôt et de contenu de la demande d’autorisation
La demande d’autorisation définie à l’article 10.1 sera déposée auprès du directeur du Parc national du Mercantour, au minimum 2 jours ouvrés avant la date du jour de circulation souhaitée.
La demande devra préciser :
• le nom du bénéficiaire ;
• la date du jour de circulation souhaitée sur la piste Mercière 
• le lieu de départ et d’arrivée de l’étape empruntant la piste Mercière pour confirmer que la nécessité d’emprunter cette piste émane bien d’un projet d’itinérance ;
• en cas de demande déposée dans le cadre d’une prestation d’accompagnement touristique en montagne, les noms et prénoms des personnes constitutives du groupe de telle sorte qu’elles puissent être individuellement contrôlées.
10.3. Conditions portant sur les modalités autorisables de la pratique. L’autorisation ne peut être délivrée que pour un seul passage par jour et uniquement dans le sens « Col Mercière vers Pont d’Ingolf ».
Les demandes de circulation portant sur un aller-retour empruntant la piste Mercière ne sont pas recevables.
10.4. Conditions portant sur les périodes d’autorisation possible
Les périodes pendant lesquelles une autorisation dérogatoire peut être délivrée sont les suivantes :
• du 15 au 31 juillet : uniquement les mardis et mercredis. Cette mesure permettra d’éviter le dérangement sur plusieurs journées successives et de perturber l’élevage des jeunes Tétras-lyre pendant cette période sensible ;
• tous les jours sur la période allant du 1er août au 15 octobre de chaque année, pour tout demandeur.
Les demandes portant sur plusieurs années et sur d’autre(s) période(s) que celles définies au présent article ne sont pas recevables. 
http://www.mercantour-parcnational.fr/fr/raa/2020-05-pratique-du-velo-tout-terrain-dans-le-coeur-du-parc-national

Partager cet article
Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 14:47

 

2 tonnes et demie de ferrailles ont été retirées de la zone cœur du Parc, à 2300 mètres d’altitude, dans la vallée de la Vésubie, par une trentaine de bénévoles hyper motivés. Ce chantier d’exception a eu lieu ce premier week-end d’août, dans le cadre de l’opération Installations Obsolètes. C’était la 23ème opération de ce type menée par l’association Mountain Wilderness France et le Parc national du Mercantour. Au total, près de 190 tonnes de ferrailles ont été retirées du Parc depuis 2002.

La forte chaleur et la pente n’ont pas entamé la bonne humeur et l’énergie des bénévoles du chantier Installations Obsolètes dans le vallon de Mollières en zone cœur du Parc National du Mercantour (Alpes-Maritimes). Ces 8 et 9 août 2020, à environ 2300 m d’altitude dans les pentes raides de ce vallon sauvage, dans la vallée de la Vésubie, ils ont démantelé des lignes de barbelés dressées par l’armée italienne dans les années 1930 autour des blockhaus défendant la frontière. C’était la 23ème opération de ce type organisée par Mountain Wilderness France et le Parc national du Mercantour depuis 2002. 

Fils barbelés rouillés, piquets métalliques tordus, couchés dans la pelouse alpine par le poids de la neige depuis des décennies… ces vestiges sont très dégradés, dangereux, difficiles d’accès. Dans cette situation, ils ne présentent plus d’intérêt patrimonial ou historique. En revanche, ces installations obsolètes abandonnées en montagne piègent et blessent la faune sauvage protégée du Parc national, notamment les chamois et bouquetins. 

La moitié environ des bénévoles venaient des Alpes Maritimes, et d’autres de beaucoup plus loin, en covoiturage, à vélo et même à pied. Avec la volonté de faire quelque chose d’utile pour la nature et la montagne, et malgré des conditions de travail rendues difficiles par l’altitude, la chaleur et la pente, petites mains et gros bras ont extrait et conditionné 2 tonnes et demi de ferrailles, rendues brûlantes par la chaleur ! Les charges préparées seront héliportées ultérieurement par le Parc national du Mercantour, et les matériaux intègreront les filières de recyclage. 

Rendez-vous est déjà pris pour les étés à venir, afin de continuer de retirer des installations obsolètes de la zone cœur, il y a du pain sur la planche, notamment, dans les secteurs Ubaye, Roya, Tinée.

 

CHIFFRES CLEF DES OPÉRATIONS MENÉES PAR L'ASSOCIATION

 AVE

CHIFFRES CLEF DES OPÉRATIONS MENÉES PAR L'ASSOCIATION

 AVEC ET DANS LE PARC NATIONAL DU MERCANTOUR

23 chantiers réalisés depuis 2002
Plus de 186 tonnes de ferrailles retirées du cœur du Parc

63 jours de travail ont rassemblé plus de 1 050 personnes

C ET DANS LE PARC NATIONAL DU MERCANTOUR

23 chantiers réalisés depuis 2002
Plus de 186 tonnes de ferrailles retirées du cœur du Parc
63 jours de travail ont rassemblé plus de 1 050 personnes

 

CHIFFRES CLEF DES OPÉRATIONS MENÉES PAR L'ASSOCIATION

 AVEC ET DANS LE PARC NATIONAL DU MERCANTOUR

23 chantiers réalisés depuis 2002
Plus de 186 tonnes de ferrailles retirées du cœur du Parc
63 jour

CHIFFRES CLEF DES OPÉRATIONS MENÉES PAR L'ASSOCIATION

 AVEC ET DANS LE PARC NATIONAL DU MERCANTOUR

23 chantiers réalisés depuis 2002
Plus de 186 tonnes de ferrailles retirées du cœur du Parc
63 jours de travail ont rassemblé plus de 1 050 personnes

s de travail ont rassemblé plus de 1 050 personnes

Partager cet article
Repost0
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 09:27

Bonjour à tous

Il reste encore de la place pour participer à ce chantier avec le Parc National du Mercantour.

JPEG - 129.6 ko

Les 8 & 9 août prochain, Mountain Wilderness et le Parc national du Mercantour organiseront leur 23e chantier Installations obsolètes en partenariat depuis 18 ans. Plus de 184 tonnes de ferrailles ont déjà été retirées dans les différents secteurs du Parc.

Le site concerné se trouve dans le secteur de la Vésubie sur la commune de Valdeblore (06) en zone cœur du Parc. Au menu : piquets, épingles, queues de cochons, et barbelés partiellement enterrés... datant des années 1930. Ces lignes ont été installées par l’armée italienne (à l’époque le territoire était italien) qui a employé près de 10 000 ouvriers pour la pose de ces lignes sur l’ensemble de la frontière.

Ce chantier fait suite à ceux réalisés auparavant dans le même secteur, notamment en 2010 (lire : 11e opération dans le Parc national du Mercantour) quand nous avions retiré 17 tonnes de ferrailles. Sur cette crête stratégique fortifiée la quantité d’installations était immense et nous en venons à bout lentement mais surement : on compte sur vous !

 

RENSEIGNEMENTS / PARTICIPATION / LOGISTIQUE

Sites concernés : Zone de Pélevos-Roubine (Attention, travail dans une pente raide) | Altitude 2 400 mètres
Accès : Marche d’approche de 30 minutes
Types d’installations obsolètes : militaires (barbelés, souvent enterrés, dispersés)
Infos pratiques : logement à Isola 2000 et possibilité de bivouac

Contact et inscription : Pour des raisons de sécurité et d’intendance, l’inscription est obligatoire auprès de io@mountainwilderness.fr ou au 07 67 16 70 46. Merci !

 

- Retrouvez le PROGRAMME des autres chantiers Installations Obsolètes 2020

JPEG - 39.8 ko

Partager cet article
Repost0
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 09:21

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Vendredi 31 juillet

LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA TRANSITION DU TOURISME EN MONTAGNE SERONT FINALEMENT ORGANISÉS EN JUIN 2021

Depuis 8 mois, Mountain Wilderness et le Cluster de la transition des territoires de montagne, travaillent d'arrache-pied pour saisir l’opportunité de la présidence française de la Stratégie de l’Union Européenne pour la région alpine (SUERA) en organisant les États généraux de la transition du tourisme en montagne. Le but étant d’interroger en profondeur la réalité de l'économie touristique, la confronter au défi climatique, fédérer les acteurs, faire émerger et porter ensemble les enjeux et les atouts d’une « montagne à vivre » pour orienter les politiques d’aménagement du territoire dans les Alpes. 

COVID oblige, un grand nombre de manifestions ont du redéfinir leurs calendriers ; la SUERA ne fait pas exception en prolongeant notamment la présidence française jusqu'en décembre 2021.

Aussi, en concertation avec le Commissariat de Massif des Alpes et les deux régions alpines, réunis au sein du comité de pilotage, nous avons décidé de décaler la date des États généraux de la transition du tourisme en montagne : ils se tiendront finalement les 2 & 3 juin 2021 au lieu des 18 et 19 novembre 2020.

Ce report permettra à chacun d'alimenter ces États généraux par de nombreux matériaux collectés d'ici le printemps 2021. Fort de la dynamique initiée depuis l'annonce de la tenue de cet événement, quatre typologies d'actions viendront étayer les réflexions et ainsi alimenter des pistes d'actions dès l'automne 2020 :

 

#1 DES RENDEZ-VOUS TERRITORIAUX

Un atelier sur l’avenir de la Tarentaise se tiendra en octobre, organisé avec le PACT Tarentaise ; en novembre, aux dates initialement prévues pour les États généraux, des rencontres territoriales se tiendront dans le Jura, les Vosges et les Pyrénées, en partenariat avec les comités de Massifs respectifs ; ce sera également le cas à La Grave qui travaille, autour du collectif La Grave autrement à dépasser les « simples » enjeux d’aménagement d’un troisième tronçon au téléphérique et à redonner du sens à ce territoire si spécifique. En novembre encore, Annecy et Chambéry organiseront des ateliers sur leurs relations avec les montagnes qui les entourent, et sur le rôle qu’elles peuvent jouer dans la transition touristiques de ces territoires.

 

#2 DES TRAVAUX IN-SITU AVEC DES CHERCHEURS ET EXPERTS

Des chercheurs universitaires et leurs élèves ainsi que des experts en appui des dynamiques locales s'engagent dans la démarche. Les étudiants de l’Université d’Aix-Marseille travailleront dans l’intervalle sur un cas d’école, l’avenir de Céüse, dans le Gapençais, et ceux des universités et Pau et de Toulouse recenseront et analyseront des expériences menées dans différents territoires, susceptibles de nourrir les débat de juin prochain.

 

#3 DES DÉBATS

Un ou deux débats à définir les 18 et 19 Novembre permettrons de lancer le processus des États généraux et se donner rendez-vous en juin.

 

#4 VALORISER LES ÉCHANGES & CONTENUS

Toute la matière des différents évènements automnaux liés à la transition sera compilée pour être valoriser. 

 

Nos organisations en sont convaincues : les révolutions climatiques, sociologiques, numériques, et de mobilités, sont en passe de changer la manière dont on vit les territoires de montagne. Le tourisme en est une composante forte ; la manière dont on saura l’adapter à ces « révolutions », dont on le connectera aux spécificités des territoires, influera durablement sur ceux-ci. Cette forte vulnérabilité demande d’avoir une vision globale et à long terme de ces espaces pour répondre aux enjeux de durabilité. Il faut repenser l’occupation des territoires et ses structures économiques, interroger les territoires sur leur rapport au tourisme et sur la manière dont cette activité pourra être résiliente face aux changements en cours, notamment climatiques. 

A très bientôt, donc , pour inventer la « montagne du monde d’après », et ce, dès maintenant !

Frédi Meignan
Président de Mountain Wilderness

Pierre Torrente, Président
Fred Marat, Délégué général
Cluster de la transition des territoires de montagne

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2020 3 08 /07 /juillet /2020 18:05
Festival Images et Montagnes
Une 6ème édition repensée, une préface pour l'édition 2021.
Suite à la situation exceptionnelle à laquelle nous avons tous été confrontés, il nous semblait évident que si le festival ne pouvait avoir sa forme et suivre sa programmation initiale, il devait malgré tout exister en soutien à tous les habitants et acteurs locaux qui nous ont été d’une grande aide par le passé.
Festival Images et Montagnes 17 au 19 juillet 2020.
Saint-Martin-Vésubie
📍 Le "village du festival" sur la place de la mairie.
Expo photos "les photographes unis". Malgré eux, ils n'ont pas pu être là cette année, mais ils nous offrent un avant-goût de ce qu'ils proposeront l'année prochaine. Animations, musiques, rencontres avec nos partenaires, point info et boutique du festival.
📍 "Invasion" photographique.
En partant de la maison du Parc National du Mercantour, en passant par la place de la mairie, de haut en bas de la rue principale, de la rue Cagnoli, les protagonistes des photos de l'exposition "Paroles et visages" réalisés par Noëlie Pansiot et Eric Lenglemetz, envahissent le village, comme de gentils géants. Une exposition photos réalisée pour les 40 ans du Parc National du Mercantour. Si vous ne l'aviez pas encore vu venez vous rattraper lors du FIM !
📍 Jeux à énigmes
Chaque jour, en solitaire ou en famille, chercher les indices qui vous permettront de résoudre l'énigme du jour au travers de l'exposition "Paroles et visages". Version adultes et enfants à partir de 6 ans. De nombreux lots à gagner par tirage au sort pour ceux qui auront résolu les énigmes ! (tirage au sort quotidien à 17h, "village du festival").
 
Le FIM 2020 c'est aussi une soirée de projections en plein air 📽🎞😷
Samedi 18 juillet - 21h45 "Amphithéâtre", devant l'entrée du Vésubia Mountain Park -
Animation musicale, suivie des films "Réveillons-nous" de Solal Moison, "Le silence des bêtes" de Marie Amiguet et Vincent Munier, "Robinsons des Ecrins" de François KERN et Rémy Loubet et du film "Du Kamtchatka, lettres à Olga" du réalisateur / auteur / guide de haute montagne, spécialiste majeur du Kamtchatka, Michel Zalio qui sera présent pour répondre aux questions. Fin prévue à 23h45 (En cas de mauvais temps, la soirée aura lieu sur la terrasse couverte du Vésubia Mountain Park, entrée juste après la gare des bus).
Partager cet article
Repost0
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 19:35

Suite à la crise sanitaire actuelle et aux difficultés que rencontrent chaque refuge en ce début de saison, nous préférons reporter l'exposition des 20 meilleurs clichés du concours 2019 "votre vision du Parc National du Mercantour pour ses 40 ans".
Il n'y aura donc pas de concours cet été et les photos de 2019 seront exposées durant l'été 2021.
Cela nous laissera du temps pour trouver une belle thématique 🥰
Les Vigilants

Partager cet article
Repost0
12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 20:54
Consultation publique concernant le projet de réforme de la réglementation concernant le VTT et autres "cycles"
La fréquentation de plus en plus importante et le nouveau projet de la Métropole d'une traversée de Auron à Nice en VTTAEC amène le Parc National du Mercantour à réglementer cette pratique dans la zone cœur.
La portion la plus sensible et qui dans le projet sera la plus réglementée est la partie du Col Mercière au Col de Salèse. La présence du Tétras-Lyre et son évolution est en lien avec le dérangement éventuel et donc avec une fréquentation humaine trop importante.
À savoir qu'un autre itinéraire pour éviter ce passage en zone cœur de Parc a été proposé mais la Métropole s'obstine, un passage dans le Parc National du Mercantour est attractif donc plus "vendeur". Quand est-ce que nos politiques sortiront de cette logique purement économique et se pencheront sur une véritable conciliation entre l'économie touristique et la préservation des espaces naturels et les espèces qui y vivent?
On aurait souhaité un projet qui interdit tout simplement le passage des VTTAEC sur cette portion mais la pratique étant admise depuis la création du Parc, les pressions politiques étant fortes et la Métropole refusant de modifier l'itinéraire de cette traversée, c'est le choix d'une nouvelle réglementation qui a été prise et qui est proposée à la consultation publique jointe.
Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 21:37

Le PNM a ouvert une consultation sur l'alevinage des lacs situés dans le cœur du parc national pour la pêche de loisir: l'idée est de réduire le nombre de lacs alevinés pour permettre un retour à un fonctionnement "naturel".

Soutenez le plan de restauration du fonctionnement naturel des lacs par l’arrêt de l’alevinage en vous exprimant sur la page de la consultation: http://www.mercantour-parcnational.fr/fr/consultations-publiques/consultation-projet-de-reglementation-relatif-lintroduction-dalevins-dans

 
Partager cet article
Repost0