Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 09:22
Expo magasin Expé

Les photographes exposés au magasin Expé de Nice du 5 décembre au 31 janvier 2016 :
Boutevin Thierry, Viretti Jean-Louis, Sterchaluk Ewa, Gaussen Jean-Michel, Teisseire Eric, Ferri Julien, Ligonnière Laurence, Roméo Sylvie, Ciais Nicolas, Saramito Philippe, Bion Elodie, Pedrocchi Laurence, Khaiat Frédéric, Lynch Molly, Veran Serge, Comps Olivier, Vanhoey Kenneth, Richard Maxime, Bourgès Dénalie, Faivre Thierry.

Les images de Allietta Bernard, Baraston Henry, Brunn Nicole, Dalmas Gaëlle et Putelat Hugo seront exposées uniquement le samedi 5 décembre pour la soirée de remise des prix.

Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 19:01
concours photo "les refuges du Mercantour"

Bravo à Thierry Boutevin vainqueur de notre concours 2015 avec une image du refuge de la Madone.

Les images seront exposées au magasin Expé de Nice du 5 décembre 2015 au 31 janvier 2016.

Vernissage de l'expo et remise des prix le samedi 5 décembre à partir de 19h.

La soirée se poursuivra par une projection de Thibaut Tournier...

concours photo "les refuges du Mercantour"
Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 20:03
Nouveau directeur nommé au PNM
Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 09:00
Article de nice-matin sur l'élection au PNM
Article de nice-matin sur l'élection au PNM
Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 16:57

lu sur le site du PNM :

En décembre, la France accueillera la « COP21 » à Paris, dans l’objectif d’aboutir au premier accord international et contraignant sur le changement climatique.

Plus que jamais, lutter contre les causes du changement climatique et s’adapter à ses effets se posent comme des priorités pour l’ensemble des acteurs nationaux et des territoires.

Le Parc National du Mercantour se mobilise sur cette thématique à travers certaines de ces actions :

  • L'amélioration de la connaissance et de la compréhension des effets du changement climatique sur les écosystèmes montagnards est produite à partir de différents protocoles de suivi.
    Par exemple, les observatoires Lacs Sentinelles et Alpages Sentinelles permettent, par les suivis sur le long terme des caractéristiques biotiques et abiotiques d'un certain nombre de lacs d'altitude et d'alpages, d'observer les effets du changement climatique sur le fonctionnement de ces milieux fragiles.
  • Le suivi européen GLORIA, mené depuis 2001 sur le Parc National du Mercantour et sur de nombreux autres sites de la chaîne alpine, permet la production régulière de données sur l'évolution des températures et des communautés végétales sur quatre des sommets du territoire.
  • Le protocole mené par le GIEFS sur l'évolution des concentration et des effets de l'ozone sur les peuplements forestiers nous permet de mieux comprendre les effets du changement climatique sur les pollutions atmosphériques qui impactent notre territoire.
  • Des actions de préservation des milieux aquatiques (lacs, zones humides, cours d'eau) permettent une meilleure conservation de la ressource en eau, tant en quantité qu'en qualité. Les zones de montagne joue le rôle de château d'eau pour toutes les zones urbanisées le long de la côte.
  • La mise en place progressive d'un réseau de peuplements forestiers en libre évolution permet le stockage du carbone dans le bois vivant, et surtout dans le bois mort présent en plus grande quantité que dans les forêts régulièrement exploitées.
Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 16:48

Le Parc national du Mercantour a un nouveau président : Charles Ange Ginesy.

Le député-Maire de Péone - Valberg, 1er Vice-président du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, succède ainsi à Fernand Blanchi, maire de Valdeblore.
L'élection‪‎ a eu lieu sous la Présidence de M. Adolphe Colrat, Préfet‪‎ des Alpes-Maritimes, Commissaire du Gouvernement au Conseil d'administration du Parc national du Mercantour.

Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 18:40
Opération de nettoyage dans le haut Estéron

Après avoir participé fin 2014 au repérage sur site avec le Parc naturel régional des Préalpes d'Azur et Mountain Wilderness, Vigilance Mercantour a activement participé au weekend de nettoyage les 11 et 12 Octobre 2015. Voir une photo du vallon "avant" et l'article de Nice Matin relatant en détail le montage et l'opération elle-même.

Reportage complet en images sur notre page facebook :

Opération de nettoyage dans le haut Estéron
Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 11:40

Vous trouverez ci-dessous deux textes, l'un émanant de l'association REN et l'autre de Simon Metral de l'association pour le respect du site du Mont Blanc.

 

TUNNEL DE TENDE

UNE AVANCÉE DEUX MYTHES

 

Une avancée

Plus personne dans la vallée ne doute du fait que le projet tel qu'il est conçu actuellement va provoquer une augmentation du trafic routier, un appel d'air aux camions.

Associations, maires, élus départementaux, voire même la Carf se positionnent pour en mettre les conséquences en avant :

plus de trafic, cela sera plus de pollution, une atteinte grave à la santé et à la qualité de vie dans les vallées, des problèmes de sécurité sur l'ensemble de la route, qui n'a pas été conçue pour soutenir un trafic grandissant.

Ceci est déjà en soi une belle avancée. Elle devrait permettre enfin une réelle concertation sur ce projet comme nous le demandons depuis des années sans être jamais entendus.

Deux mythes

Face à ce constat, il est suggéré de transformer le projet ; on parle soit d'accepter un nouveau tunnel et de laisser l'ancien à usage de sécurité, soit de régulation du trafic. Or ces demandes formulées se basent selon nous sur deux mythes :

 

MYTHE 1 : LE TUNNEL ACTUEL EST DÉLABRÉ, DANGEREUX

La première chose à dire, c'est que dans ce monde où chaque administration se protège , il serait bien insolite qu'il soit laissé en circulation un tunnel dans cet état.

Le projet du tunnel de Tende est géré par la Commission Intergouvernementale des Alpes du Sud ; au sein de celle ci il existe un comité de sécurité qui édite les dossiers de sécurité. Nous avons obtenu l'avis de l'agent de sécurité daté d'août 2011. Celui ci rapporte que le tunnel a fait l'objet d'une mise en sécurité, notamment avec la mise en place des panneaux indicatifs lumineux, de la ventilation, des caméras, de la salle opérationnelle de surveillance de l'ANAS à Turin, permettant le contrôle et le commandement à distance du tunnel, et enfin la mise en place de l'alternat total. Maintenant il y a un poste de pompiers côté italien ; et donc le seul élément retenu en réserve lors de l' avis favorable de sécurité qui a bel et bien été donné, reste la vérification de la résistance au feu de tout le câblage présent dans le tunnel. On est loin du tunnel délabré et dangereux auquel on veut nous faire croire.

Afin d'avoir les derniers dossiers de sécurité, nous avons fait une demande. Devant la non réponse nous avons contacté la CADA, qui a estimé que ces documents n'étaient pas consultables par le public car ce sont des documents internationaux.

Puisqu'une association comme la nôtre, qui est une association agréée au titre de la protection de l'environnement, dans un cadre départemental, par la Préfecture des Alpes Maritimes, n'a pas été autorisée à les consulter, ne serait il pas primordial, avant d'affirmer une vétusté dramatique du tunnel, que des élus demandent eux mêmes à avoir accès à ces derniers documents. L'importance en est de taille car c'est sur ce mythe que la destruction probable de notre vallée risque de se baser.

 

MYTHE 2 : LA RÉGULATION DU TRAFIC APRÈS L'OUVERTURE DU NOUVEAU TUNNEL

C'est beau, nous aimerions y croire. Mais la situation actuelle des traversées alpines, c'est toujours plus de camions, toujours plus de pollution. Des promesses de régulations avaient été faites pour le tunnel du Mont Blanc, jamais tenues ! On a vu se monter une véritable escroquerie politique avec le projet du petit tunnel de sécurité du Fréjus, qui s'est révélé être finalement un doublement du tunnel du Fréjus. Il est question du doublement du tunnel du Mont Blanc et de celui du Gothard.

Au Fréjus, comme au Mont Blanc, les habitants payent cash les mensonges d'avant projet par un trafic grandissant, une pollution de l'air inarrêtable, une vallée condamnée, et un pays du Mont Blanc usine à gaz. Là il n'est plus question de fiction, mais de réalité vraie.

 

C'est pour ces raisons que nous n'avons pas signé le mémoire interassociatif du 1er septembre 2015, car même si celui-ci obtient une réponse favorable, nous n'avons aucune confiance dans la tenue des promesses qui seraient faites.

Le creusement d'un nouveau tube est à notre avis quelque chose qu'il faut absolument refuser. L'appel d'air au trafic ainsi créé ne sera pas gérable, même si tous les élus locaux le demandent.

Le maintien de l'alternance au tunnel a permis ces dernières années de réduire le trafic en Roya, c'est un dispositif qu'il est important de conserver car il nous protège d'une augmentation du trafic par son caractère contraignant. Il est souvent dit que l'attente au tunnel est insupportable, mais si elle n'existait pas, nous perdrions encore plus de temps à circuler à petite vitesse tout le long de la Roya derrière des camions plus nombreux et impossibles à doubler.

Si les dirigeants français voulaient se montrer exemplaires au niveau de la lutte contre le réchauffement climatique à la veille de la COP 21, c'est pour notre vallée l'arrêt du percement du tunnel qu'ils devraient envisager.

Association REN septembre 2015

 

 

 

Du tunnel du Mont-Blanc au tunnel de Tende en passant par le tunnel du Fréjus.

Retour sur vécu et expérience.

 

Le projet de percement d'un tube bidirectionnel au tunnel de Tende avec réfection de l'ancien à vocation sécuritaire, fait l'objet de campagnes destinées à « rassurer » les populations riveraines qui légitimement s'inquiètent d'un inéluctable appel d'air à trafics nouveaux importants de part et d'autre de l'ouvrage.

Nier le fait que ce trafic va augmenter considérablement et assurer que des mesures seront prises pour endiguer cette augmentation, c'est faire preuve de la plus profonde mauvaise foi. Le constat est sans appel sur le territoire national et à fortiori sur les passages de l'arc alpin, toute infrastructure nouvelle engendre de nouveaux flux très dommageables pour l'environnement des vallées qui la désservent et pour la santé des riverains. Outre le fait qu'il faille amortir l'investissement et l'entretien, au fil des années l'infrastructure n'est plus au service des échanges commerciaux ou des déplacements, c'est le trafic qui se met à son service, pour des raisons de rentabilité et de développement.

Toutes promesses de maîtrise des flux, de maintien de l'alternat, de quotas de véhicules ne sont que leurres et forfaitures décisionnaires et ne valent que pour ceux qui les font. Les croire ne serait que naïveté et angélisme dommageables.

Au tunnel du Mont-Blanc, après la catastrophe de mars 1999, alors que ministres de droite et gauche avaient promis qu'aucun poids lourd ne franchirait le tunnel après sa réhabilitation, à sa réouverture trois ans plus tard, on a fait passer les voitures, puis des bus, puis des poids lourds en alternat, deux heures dans un sens deux heures dans l'autre, puis on a ouvert à tous véhicules en libre circulation malgré une opposition nombreuse et farouche de l'ensemble de la population et avec l'aide d'interventions policières violentes. Aujourd'hui le trafic ne cesse d'augmenter pour les VL avec des temps d'attente de 3 heures sur les deux plateformes, et s'il stagne pour les PL en transit (550 000 par an) ce n'est dû qu'à la conjoncture économique, ce qui fait que la menace du percement d'un second tube est bien présente dans un pays du Mont-Blanc dénaturé.

Au tunnel routier du Fréjus en Maurienne, dans le cadre d'une sécurisation de l'ouvrage, il s'est agi de construire une galerie de sécurité de 4,50m de large parallèle au tube, puis la galerie est passée à 8m, puis de vocation sécuritaire elle sera en définitive ouverte à la circulation en bitube monodirectionnel, alors que le ministre des transports M. Perben avait juré par tous les dieux, appuyé par tous les élus locaux, que cette galerie de sécurité ne serait jamais au grand jamais une voie de circulation. Aujourd'hui les deux sociétés d'autoroutes qui gérent ces deux infrstructures, ATMB (Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc) et SFTRF (Société Française du Tunnel Routier du Fréjus) ont fusionné pour des raisons mercantiles et n'ont qu'un dessein, attirer de plus en plus de passages PL et VL.

Il s'agit donc de ne pas se laisser berner par des promesses qui ne seront jamais tenues, ni par des enquêtes publiques, véritables faire-valoir à une fausse et hypocrite démocratie participative, ni par des pressions habiles du BTP qui pésent sur des élus trop souvent à sa botte.

Ce sont les citoyens qui doivent décider du devenir de leur cadre de vie et celui des générations futures: Veut-on une vallée de la Roya préservée aux portes du Mercantour, ou veut-on en faire un couloir à trafics aux nuisances insupportables, bruit, pollutions de l'air, de l'eau, atteintes paysagères, risques accidentogènes? Le retour sur expérience au Mont-Blanc et au Fréjus devrait à lui seul éviter le pire en d'autres lieux.

Simon Métral.

Président de l'ARSMB.

Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 19:23
dans Nice Matin du samedi 12 septembre

"On va identifier des chemins, qui permettront de partir du littoral d'accéder jusqu'aux plus hauts sommets...."


"Augmenter les capacités d'accueil en refuge...."

 

Le retour des "balcons du Mercantour"....

on peut se poser la question !!!

Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 19:41

Notre concours photo "Les refuges du Mercantour" est prolongé jusqu'au 30 septembre

Concours 2015
Repost 0
Published by vigilance-mercantour
commenter cet article